Actualités

28 Nov 2016

Etre vite lu mais surtout bien lu !

Avoir un écran d’affichage dynamique ne sert pas seulement à faire joli dans le hall d’entrée ou la salle d’attente… il doit délivrer un message et donc il faut qu’il soit lu ! On vous donne quelques astuces pour que votre investissement soit payant. En effet, être vu c’est bien, mais être lu c’est mieux, alors faîtes court et impactant.

Soyez vu !

L’affichage dynamique répond à un besoin précis : informer ses visiteurs en donnant de l’information. La position de l’écran est alors primordiale (la distance avec la cible, la hauteur de l’écran, où l’écran est situé dans vos locaux…) autant de questions que vous devez résoudre avant toute communication sur l’écran. Testez donc plusieurs emplacements avant de vous décider !

Simplicité et clarté dans vos messages

Pour que votre message soit facilement visible et surtout rapidement compréhensible, voici quelques éléments fondamentaux à respecter qui sont valables pour des communications papiers et d’autant plus sur supports numériques tels que les écrans.

Quelle police FAUT-il choisir pour son affichage dynamique ?

La police d’écriture

  • Utilisez des polices sans-serif, c’est-à-dire sans empattement comme par exemple: Arial, Helvetica, Verdana.
  • Bannissez les lettres majuscules. Et oui même si vous les préférer, esthétiquement, les textes tout en majuscules sont plus longs à lire.
  • Pensez à ceux qui n’ont pas une très bonne vue… Adaptez la taille de vos caractères pour qu’elle soit suffisamment grande.

Chaque police détermine une ambiance, une connotation, voici quelques exemples :

  • Police fine : spiritualité, simplicité, honneur
  • Police épaisse : matérialisme, confiance en soi, force de caractère, dominant
  • Police ronde : sensuelle, enjouée, effervescence
  • Police comprimée : privilège, exclusivité, intense
  • Police larges/grandes : amitié, amusant, fun, amical

Le contraste

A ne surtout pas négliger lorsque vous voulez faire passer un message avec du texte : le contraste. Il y a certaines couleurs de polices qui ne se marient pas avec certains fonds.

Testez donc vos contrastes. Voici quelques exemples :

contraste

Le nombre de mots

Certainement plus facile à dire qu’à faire, mais réduisez le nombre de mots dans votre message. Chaque mot utilisé en trop peut conduire à une mauvaise lecture du message. Plusieurs études ont démontré que la taille idéale d’un message serait de ne pas dépasser 22 caractères. Ne pensez pas à la forme mais plutôt au fond. Soyez clair et précis.  Cette règle s’applique bien évidement en fonction du temps d’affichage de l’écran.

Les alignements

Aucune question à se poser, une seule règle permet de simplifier la lecture du message que ce soit sur support papier ou support numérique : l’alignement doit se faire à gauche.

Avec toutes ses petites astuces, votre message ne sera pas seulement vu mais désormais lu ! Apprenez-en encore plus avec l’infographie sur l’affichage dynamique.