Actualités

11 Oct 2016

Ce qu’il faut absolument savoir avant de se lancer dans l’affichage dynamique !

Voici quelques astuces pour booster votre communication via une solution d’affichage dynamique.

Dans un premier temps, vous devez identifier votre cible. Quel est le style de vie de votre cible ? Comment communiquer avec elle sur le plan émotionnel ? Comment lui faire passer une information ? Comment va-t-elle percevoir votre message ?

Toutes ces questions trouveront des réponses avant de se lancer dans ce type de communication car si vous ne définissez pas votre cible, votre message ne sera pas lu et donc votre information ne sera pas transmise.

Lorsque votre solution d’affichage dynamique est mise en place, il faut tester et mesurer son impact auprès de la cible. Combien de temps les gens se trouvent devant l’écran ?  Comment les clients interagissent avec votre contenu ? Pour cela, il faut observer ou tout simplement leur poser la question. Vous aurez ainsi leurs ressentis, vous comprendrez leurs besoins et donc votre communication sera efficace.

 

Votre message doit être simple et court, avoir un seul objectif et doit être visible de loin. Pas plus de 3 lignes de textes et chacune limitées à 5 mots, vous facilitez ainsi la compréhension. Le choix de la police est très important. Utilisez donc des caractères de grandes tailles et du gras. Petite astuce, évitez l’italique, très peu lisible.

 

L’affichage dynamique est un média muet donc inutile de  réaliser des pubs TV.
Vous pouvez diffuser des vidéos mais elles doivent être courtes et contenir de l’information avec du texte. Vous pouvez également créer de l’interaction avec votre cible grâce à des liens entre votre contenu et les smartphones.

 

Après avoir lu toutes ses préoccupations quant au contenu de l’affichage de votre écran, une question semble indispensable : Où est votre écran dynamique ?  Pensez aux lieux de passage, aux lieux où il y a un temps d’attente comme une salle de pause ou un accueil. Un écran qui sera mal placé n’aura alors aucun intérêt.

Avant de diffuser vos informations, il faut penser à une stratégie de contenu en vous posant la question suivante : de quel type de contenu ai-je besoin ? Il peut s’agir des flux de réseaux sociaux ou des sites d’informations générales pour créer de l’information, des visuels personnalisés réalisés par vos soins ou par des graphistes, de widget pour intégrer la météo par exemple.

 

Comme dans tous types de médias, il y a des choses à ne pas faire, en voici la liste :

  • Diffuser le même contenu 24h/24 7j/7
  • Ne pas tenir compte de l’heure et du jour
  • Ne pas tester plusieurs images et textes pour voir ce qui marche mieux. En plus, vous respecterez ainsi le point 1.
  • Négligez le contraste. Selon l’angle de vue du client, un faible contraste peut avoir un impact négatif sur la lisibilité et donc sur la lecture du message.
  • Ne pas respecter la règle de distance : Augmentez la taille du texte de 1cm pour 3m de distance supplémentaire
  • Ne pas définir des objectifs précis de stratégie de contenu. Exemple : améliorer de l’expérience utilisateur, instaurer une fidélité de votre clientèle, développer votre notoriété de marque ou encore augmenter ses ventes.